à lire aujourd’hui...

17 avril 2015, par ADAMUS Zbyslaw


En 2011 l’actualité s’est accélérée dans la perspective du projet de refondation de l’école. L’orientation, composante du système de formation, est un processus complexe.
Pour en éclairer tous les aspects, nous vous avons proposé de les découvrir sous forme d’un lexique illustré. D’octobre 2011 à juin 2012 une centaine de notions ont été abordées.

Mais depuis, la problématique de l’orientation s’est délitée et, début 2015, s’est produite une tentative de déstabilisation de la nation avec des répercussions sur son école.

Le « mot du jour » reparaît ; avec une publication pas nécessairement quotidienne, mais toujours dans la perspective de changements induits par l’actualité ; pas nécessairement en relation avec l’orientation, mais toujours avec l’éducation, dans le souci de comprendre pour agir.

Chaque mot restera une dizaine de jours en ligne, une visite régulière de cette page vous permettra de vous familiariser progressivement avec tous les concepts et d’en mesurer les enjeux.

Si vous avez manqué les mots du début, vous pouvez les retrouver ici

Si vous trouvez cette rubrique intéressante, envoyez le lien à tous ceux de votre connaissance qui sont concernés par l’orientation.

Le 17 avril 2015

Reformulation

« […]
— je veux être menuisier.
— oui, et qu’est-ce qu’il faut faire pour devenir menuisier ?
— faut passer un CAP.
— et comment tu vas le préparer, ce CAP ?
— j’veux plus retourner à l’école, j’veux faire apprentissage.
— d’accord ; mais il y a deux conditions : d’abord, il faut trouver un patron, pour ça on pourra t’aider ; ensuite, pour qu’il signe un contrat avec toi, tu vas devoir le convaincre.
— …
— tu comprends le mot « convaincre » ? ça veut dire quoi « convaincre » ?
— …ben, faut qu’j’lui parle et qu’i’m’prenne. »
Verbatim du début d’un entretien avec un élève de 14 ans scolarisé en 4e générale et en situation d’absentéisme.

Pour la petite histoire, solution adoptée : après une immersion dans l’atelier bois du lycée du bâtiment, affectation en 3e préparatoire aux formations professionnelles de ce même établissement.

Le 16 avril 2015

polycopié (2)

« Ne prenez pas de notes, je vous donnerai un poly à la fin de l’heure. »

Il est effectivement judicieux de ne pas donner d’emblée le poly, mais l’incitation, que certains n’oseront pas transgresser, à ne pas prendre de notes est moins judicieuse.

En effet, entre le moment où l’oreille de l’élève perçoit le son de la voix de l’enseignant et celui où sa main provoque le crissement d’un stylo sur un cahier, il s’est passé une myriade d’opérations cérébrales qui laisseront des traces mnésiques ; dans le meilleur des cas, le poly sera presque inutile.

Dans le plus mauvais des cas, l’élève n’aura pas écouté, pas enrichi son cerveau de synapses nouvelles, le poly seul aura du mal à les générer.

Digressions (ter) : « Les élèves ne savent plus écrire. » ; « Il leur faut un quart d’heure pour recopier 10 lignes ! »

voir polycopié (1), notes (1)

Le 14 avril 2015

polycopié (1)

C’est une feuille de papier aujourd’hui inodore ; il y a quelques décennies, elle était imprégnée de molécules d’alcool non encore évaporées du procédé hectographique.

Le « poly » constitue le cauchemar des intendants qui voient s’affoler les compteurs des photocopieuses.

Il peut être le support d’exercices, de documents, parfois de cours.

Une fois remis à l’élève, son sort est incertain ; il peut être soigneusement rangé dans un classeur au milieu de dizaines d’autres, ou être plongé négligemment dans le sac entre deux livres ; là les frottements successifs gomment les caractères ; il s’accordéonne en glissant vers le bas, se déchire le long des plis, cependant que le classeur, lui, s’allège périodiquement de liasses de feuilles en bon état.

Au début, le classeur et le cartable savent la leçon par cœur, mais petit à petit la connaissance s’estompe et s’efface ; ainsi en va-t-il aussi des souvenirs.

Aujourd’hui, les tableaux interactifs transmettent des fichiers aux mémoires mortes des livres de notes électroniques et épargnent progressivement le papier.

Le 10 avril 2015

antan, ou : suivre

Une assistante allemande venue parfaire la langue de Goethe d’une classe de lycéens, tout en perfectionnant sa langue de Molière, fait entendre, à la fin d’une séance, un enregistrement des amours d’antan de Georges Brassens, et interpelle ainsi les élèves : « Je connais chaque mot, mais je ne comprends pas ce que ça veut dire : Des nymphes de ruisseau, des Vénus de barrière… »

Dans une séance d’enseignement, on peut observer le même phénomène : tant que la musique des mots reste familière aux oreilles des élèves, tout le monde « suit » ; mais au-delà du décrochage lexical, le décrochage avec le sens des mots peut s’amorcer.

Digression (bis) : parfois dans l’ascension hivernale vers la ligne d’arrivée, une boule de neige s’arrête, voire redescend en abandonnant les flocons insuffisamment ancrés ; au bout de la période, on observera alors un accroissement encore plus considérable de la différence de volume de toutes les boules.

à suivre

Le 9 avril 2015

empan

« Les profs, i’ parlent pas comme nous. », « On a l’impression que pour certains élèves, le français est la première langue vivante étrangère. », séance de travaux pratiques en 2nde générale et technologique : « Prenez l’entonnoir… - M’dame, c’est quoi l’entonnoir ? »

Heureusement, après l’école, il y a le service après vente, à savoir la formation continue ; c’est ainsi qu’un GRETA (voir le mot du jour du 1er février 2012) a pu accueillir une trentaine de stagiaires pour les préparer à des épreuves de sélection en vue d’intégrer une formation sanitaire ; au début de la pré-formation, leur empan de vocabulaire, c’est-à-dire une estimation du nombre de mots maîtrisés, allait de 1 300 à 18 000. Finalement tous ont été reçus, mais certains ont dû décupler d’efforts.
L’enrichissement du vocabulaire, et de la connaissance des objets ou des idées représentées par les mots, fonctionne comme une boule qu’on roule dans la neige : plus la boule est grosse au départ, plus elle peut agglutiner de flocons nouveaux à chaque tour.

Digression : si sur une ligne de départ il y a une petite boule et une grosse boule, et si les lois de la géométrie sont respectées, sur la ligne d’arrivée on observera un accroissement considérable de la différence entre les deux volumes. L’essentiel est de permettre à la grosse boule de devenir une très grosse boule et à la petite boule de devenir une moyenne boule, et à toutes deux de parvenir à la ligne d’arrivée et de poursuivre leur route vers le printemps et de nouvelles transformations.

Le 3 avril 2015

Bon

« Hier il a plu, cette nuit il a gelé, ça a fait une flaque de glace, ma mère a glissé dessus, et elle s’est cassé une jambe, on l’a emmenée à l’hôpital, alors j’suis allé la voir et après je m’suis dépêché d’arriver, mais j’suis un peu en retard, j’m’excuse.

— Peux-tu me redire tout cela en « bon » français ?

— Je vous prie d’excuser mon retard, mais je reviens en toute hâte de l’hôpital où j’ai rendu visite à ma mère qui y a été admise en raison d’une fracture de la jambe, consécutive à une chute, sur une plaque de glace que le gel a formé cette nuit après les pluies tombées hier. »

Pour comprendre un discours oral construit comme un écrit (dans lequel on peut revenir en arrière), il faut disposer d’une mémoire immédiate d’une bonne capacité, et des ressources grammaticales permettant de retrouver la logique souvent simple du propos dans une expression parfois complexe.

Le 1er avril 2015

Graf

Mot allemand signifiant comte ; la même racine a donné margrave, titre attribué par Charlemagne à ses chefs militaires qui se sont illustrés sur les marches frontières ; outre Rhin, le terme correspondant est Markgraf ; le mot margrave existe aussi en anglais.

Il existe dans les pays l’Union Européenne divers régimes politiques, dont la royauté, qui permet d’anoblir les citoyens méritants. Le Conseil réfléchit actuellement à la façon d’offrir la même possibilité dans les républiques, au même titre qu’il existe un mariage civil ou un baptême républicain.

On a évoqué le « GRAF » pour couronner la fin de carrière des futurs psychologues de l’éducation nationale, sans qu’aucune précision n’ait jamais été donnée. Le mystère commence seulement à se lever.

Alors ceux qui auront confondu cette distinction avec un grade à accès fonctionnel (GRAF), qui comme son nom l’indique, permet d’accéder à une grille indiciaire de salaires « hors échelle » pouvant atteindre la lettre D, comme pour les administrateurs territoriaux, en seront pour leurs frais...

voir le mot du 3 novembre 2011 : « polysémie (1) »

Le 27 mars 2015

Outre-mer :

Un collègue des antipodes nous envoie cette carte postale :

Outre l’évocation du bleu profond des caraïbes, du pacifique ou de l’indien, il y a aussi dans les CIO éloignés de la métropole, la nécessité d’une réflexion sur les possibles. L’ouverture philosophique que sous-tend l’orientation est un besoin permanent même à des milliers de kilomètres de la métropole.

La mer est parfois une frontière infranchissable autour d’une île : pour peu qu’on utilise les outils de l’orientation à bon escient, l’outre-mer peut envisager l’émancipation nécessaire de sa jeunesse, même s’il est parfois très difficile de concevoir qu’un avenir incertain puisse être porteur d’avenir, alors que la tradition de destinées toutes faites suffisait à satisfaire les besoins d’une situation ancestrale stable.

La préparation à l’orientation est toujours une menace pour les sociétés qui préfèrent la stabilité à l’exploration de contrées nouvelles…
Ce propos est loin d’être uniquement valide pour l’outre-mer.

Le 30 mars 2015

compte rendu

« Le directeur introduit la séance » ; « L’éducateur évoque la situation de *** qui… » ; « Madame X objecte que… » ; « Monsieur Y lui répond que… »

Le compte rendu peut être exhaustif comme le verbatim, mais même s’il peut comporter des citations entre guillemets, il est majoritairement écrit au style indirect. Il peut être long, mais il est plus agréable à lire, car au lieu de lire un oral, on lit un écrit, ce qui est plus adapté.

La rédaction d’un compte rendu nécessite de maîtriser les ressources syntaxiques suffisantes pour transformer un oral destiné à être entendu en un écrit destiné à être lu, tout en laissant la possibilité au lecteur d’imaginer les échanges.

voir verbatim

20 mars 2015

Eclipse

Une éclipse est un phénomène astronomique rare, mais prévisible plusieurs centaines d’années à l’avance.

Assister à une éclipse, c’est vivre un moment extraordinaire au carrefour des sciences et de l’histoire.

Celle d’aujourd’hui a été moins impressionnante que celle, totale, de 1999, au cours de laquelle les oiseaux se sont tus quand quelques instants de nuit ont interrompu le jour. Néanmoins, ce matin, au plus fort du croisement de leurs chemins, le soleil et la lune ont semblé adresser un sourire à Kopernik, à Galilée, et à tous ceux qui ont bravé les peurs ancestrales et l’obscurantisme de leur époque.

Elle aurait donc pu constituer un levier pédagogique et social extra-ordinaire ; mais on a préféré replier des millions d’élèves dans leur classe, volets fermés. Espérons que cette attitude ne fera pas école.

Voir : ensemble

17 mars 2015

Verbatim, notes (2)

Encore un mot qui ne figure pas dans tous les dictionnaires ; il désigne la transcription mot pour mot des propos prononcés par une personne.

On utilise parfois ce procédé pour retranscrire d’après un enregistrement une conférence, ou un discours politique pour lequel, même s’il a été écrit avant d’être lu en public « seul le prononcé fait foi » selon la formule consacrée.

Si l’orateur lit un papier, il devient vite ennuyeux ; à l’opposé, un propos vivant peut être ponctué de tics de langage, de phrases inachevées, et les intonations, les gestes, les mimiques font souvent office de liens logiques ; le verbatim est alors illisible, ou alors, il faut le déclamer à haute voix devant un miroir pour rejouer la scène.

voir notes (1)

14 mars 2015

Caporal (2)

Le caporal est une variété de tabac brun, un peu meilleure que le tabac de troupe.

En tant de guerre, un militaire du rang à qui, du fait des circonstances, on avait confié un rôle de commandement était élevé au grade de lieutenant.

Heureusement, nous sommes en temps de paix.

L’administration propose aux COP les plus méritants de devenir directeurs de CIO sans diriger de CIO ; pour que cela ne paraisse pas trop bizarre on les appellera des COP hors classe.

De ce fait, pour les directeurs de CIO, une gratification est également prévue en proportion des actions accomplies sur le front de l’orientation (élévation du niveau de qualification de la population scolaire, suivi des sans qualification, mise en place pour ces derniers de permanences d’accueil puis de plates formes, constitution de centres de bilans de compétences pour les jeunes puis pour les adultes, de manifestations d’information, d’actions de formation continue des personnels, d’activités d’analyse du terrain pour éclairer de l’état major, accompagnement de toutes les percées éducatives, recherche d’alliances avec les partenaires locaux…), ceci avec les moyens du bord, et des escouades de jeunes recrues inexpérimentées.

Pour tout cela, l’administration propose aux directeurs de CIO de les élever au grade de caporal.

Avouez qu’il y a de quoi fumer…

voir caporal (1)

13 mars 2015

Caporal (1)

Chez les militaires du rang il y a plusieurs grades : soldat, qui peut bénéficier de la distinction de soldat de 1re classe ; caporal ; caporal-chef, qui peut bénéficier de la distinction de caporal-chef de 1re classe.

Chez les personnels d’orientation, c’est plus simple, il n’y a que deux grades : conseiller d’orientation psychologue (COP) et directeur de CIO (DCIO).

Ce vendredi 13, lors d’un groupe de travail, le ministère de l’éducation nationale a remis aux représentants des personnels une série de documents sur l’évolution des carrières.

à suivre

10 mars 2015

Notes (1)

« N’écrivez pas tout de que je dis, prenez des notes ! »

Dans un amphi, il y a autant de libellés de prises de notes que d’étudiants ; et si un étudiant passe ses notes à un camarade absent, cela n’est d’aucun secours pour celui qui n’était pas là.

Pourquoi ?

C’est que dans cette configuration de transmission de connaissances, chaque étudiant dispose de connaissances préalables ; et on a observé qu’il ne note que ce qui est nouveau pour lui. Or ce qui est déjà connu est très différent d’un individu à l’autre.

Si on transpose la situation au lycée ou au collège, on peut se trouver face à des lycéens ou des collégiens qui ne connaissent rien sur le thème abordé…

…alors ils « notent » tout.

Voir aussi, mais pas dans le même sens, les mots du jour de juin 2012

24 février 2015

Portail
musée Carnavalet
En menuiserie ou en métallerie, un portail est une grande porte composée le plus souvent de deux battants dont l’un peut être percé d’un portillon. Quand il est ouvert, le portail permet l’accès des personnes ou des véhicules dans un immeuble ou une propriété ; il en protège l’accès quand il est fermé.

En informatique, un portail est un ensemble de fenêtres par lesquels des intrus peuvent entrer chez vous sans y avoir été invités.

Voir « Inter pas très net »

17 février 2015

Ensemble

Il y a quelque temps, un présentateur de France Musique avait fait entendre aux auditeurs des enregistrements de chanteurs qui chantaient « en même temps », chaque interprète essayant, sans se préoccuper de son partenaire, de montrer combien sa voix était belle ; puis d’autres enregistrements de chanteurs qui chantaient « ensemble », donnant vie aux personnages et faisant ressentir aux auditeurs ce qui les liait. Un monde séparait les duos devenus duels et les interprétations incarnées.

Dans la trilogie naître, vivre et mourir, vivre est une activité solitaire ; le verbe est intransitif.

Pour que cette activité devienne sociale, il ne suffit pas de se trouver dans un même lieu au même moment, il faut un objet : vivre quelque chose ensemble ; chaque fois que cette condition sera remplie, l’activité aura un sens et pourra être qualifiée de citoyenne.

Si une même relation unit a à b, b à c et a à c, alors la relation entre a, b et c est transitive.

Au-delà de cet exemple musical, syntaxique et mathématique, de nombreuses petites opportunités existent au quotidien, en classe et en dehors de la classe pour faire vivre le slogan du « vivre ensemble ».

14 février 2015

amoureux

« Le poète a toujours raison
Qui voit plus haut que l’horizon
Et le futur est son royaume
Face à notre génération
Je déclare avec Aragon
La femme est l’avenir de l’homme » début d’une chanson de Jean Ferrat

Vous pouvez penser, que même pour un amoureux des mots,
c’est un peu facile pour un 14 février,
mais c’est aussi un peu en rapport avec plusieurs mots du jour qui précèdent.

13 février 2012

Inter pas très net, internet (3)

Net est un mot anglais signifiant réseau ou filet.

Imaginerait-on son facteur ouvrir le courrier et divulguer, voire monnayer son contenu ? Certainement pas, tant cela paraît virtuel.

Pourquoi ne s’étonne-t-on pas, après un banal échange de mails en famille évoquant une panne de lave-linge, de voir s’ouvrir à l’écran une fenêtre proposant des liens vers des distributeurs d’électroménager ? Certainement parce que c’est réellement subtil.

Sur le réseau le courant s’inverse peu à peu au profit de certains utilisateurs qui essaient d’en prendre d’autres dans leurs filets.

Voir internet (2 et 3)

10 février 2012

Via, internet (3)

« …pourtant, sur internet j’ai lu que… »

Via est un mot latin signifiant route (avec le a prononçé bref), ou par la route (avec le a prononçé long) ; c’est dans ce sens que Victor Hugo l’a utilisé pour la première fois, créant une préposition signifiant « en passant par ».

Nous avons vu que sur (ou dans) internet, il n’y avait que des phénomènes vibratoires, mais que par ce réseau, par ce chemin, on pouvait accéder à des données, avec cependant cette restriction essentielle, c’est qu’on ne peut accéder qu’à ce que d’autres veulent bien mettre à disposition.

Dans un monde où le virtuel exerce une influence grandissante, le mot du jour incite ses lecteurs à utiliser le mot juste, pour avoir une vision plus claire de la réalité, comme l’illustre la proposition suivante, sensiblement différente de celle ayant servi d’introduction :

« via internet, j’ai trouvé sur un site un article dont l’auteur disait que… »

Voir internet (2)

6 février 2012

internet (2)

Net est un mot anglais signifiant filet ou réseau. Internet est donc une contraction signifiant « réseau international ».

Ce réseau est constitué de fils de cuivre, de fibres optiques et d’ondes électromagnétiques. Les électrons qui s’agitent, les photons qui circulent et les vibrations imperceptibles assurent le transport de données comme des livreurs sur un réseau routier, ferroviaire ou fluvial.

Pour recevoir un paquet de données, on peut le commander à quelqu’un que l’on connaît, ou se laisser conduire par un moteur de recherche vers un distributeur dont on ne connaît a priori ni le nom ni l’adresse. C’est comme faire de l’autostop le long d’une route où un porteur de fanion ferait s’arrêter d’innombrables voitures.

Avec qui monter ? That is the question.

3 février 2015

internet

« J’ai recueilli beaucoup d’informations sur internet, mais je n’arrive pas à savoir si j’ai toutes celles qui vont m’aider à construire mon projet. »
question posée en novembre 2009 dans le courrier des lecteurs sur la page « éducation » de l’Est Républicain (page tenue avec la collaboration des services d’orientation de l’académie), réponse publiée :

"Dans le monde réel, vous vous demanderiez auprès de qui chercher la réponse à la question que vous vous posez.

Votre démarche doit être identique avec toutes les réponses virtuelles qui viennent à vous : qui a rédigé l’information, à titre individuel, ou pour un organisme, quelle est le statut de cet organisme ? L’information est-elle récente ? S’agit-il d’une description, avec des éléments suffisants, ou s’agit-il d’une opinion personnelle, ou cherche-t-on à vous influencer ?

Pour forger votre opinion, comparez plusieurs informations : l’activité vue par des fédérations professionnelles, des descriptions de postes sur le site d’entreprises qui constituent des « portefeuilles » de candidats, une fiche métier ou une fiche diplôme de l’ONISEP, la description du futur métier vue par des organismes de formation qui sélectionnent leurs étudiants…

Sachez en tous cas que vous ne trouverez pas via internet des informations sur vous-même : sur quoi votre projet est-il basé : votre ambition, vos goûts, votre niveau actuel de connaissances, les efforts d’apprentissage que vous êtes prêt à fournir, vos valeurs, c’est-à-dire ce que vous recherchez dans un métier ou une fonction…

A quelle étape de votre projet êtes-vous ? Avez-vous un projet professionnel précis, pour lequel vous cherchez un parcours de formation, ou en êtes-vous au début de votre réflexion ?

Dans ce cas, un entretien au CIO avec un conseiller d’orientation psychologue en chair et en os pourra compléter le profit que vous aurez tiré des informations que vous aurez exploitées."

L’auteur de la réponse avait proposé, à la faveur du déploiement du « WebClasseur » de l’ONISEP de contribuer à un groupe de production pour concevoir un outil visant à développer chez les élèves la compétence à évaluer les informations recueilles.
L’offre tient toujours…

Voir le mot du jour du 14 novembre 2011

A suivre

Robert de Sorbon
Grand amphi de la Sorbonne

29 janvier 2015

Sorbonne

Robert de Sorbon était un théologien, chapelain et confesseur du roi Louis IX ; il a créé en 1253 à Paris un collège hébergeant des étudiants pauvres ; associé à d’autres collèges, il constitue un centre universitaire.

Du XIIIe siècle, au cours duquel le collège Robert de Sorbon est devenu une faculté de théologie, à mai 1968, l’histoire de la Sorbonne a connu des épisodes aussi mouvementés qu’à pu l’être l’histoire de la France elle-même.

Réorganisée en quatre universités autonomes parmi les treize que compte Paris, elle continue, sous une devise différente de celle de ses origines, à participer à la vie intellectuelle de notre pays et au développement des connaissances.

voir : le mot juste

26 janvier 2015

Test verbal

A votre avis, le mot du jour du 23 janvier correspond à :

1 - Une invitation à ce que tous contribuent à aider nos élèves à maîtriser la langue française

2 - Un hommage à Victor Hugo, le plus grand créateur de mots de son temps

3 - Une exhortation à préférer l’usage des mots à l’usage des armes

4 - Une croisade contre les néolog-istes

5 – Autre chose, précisez : ...

Pour répondre, cliquez, en haut de la page, sur le lien vers l’auteur de la rubrique, ou en bas, sur le lien « répondre à cet article »

23 janvier 2015

-iste ou : dérive

Il n’y a pas d’accord entre les théologiens musulmans sur le sens du mot jihad qui désigne un ensemble complexe de concepts.

Il n’y a pas d’accord non plus entre nos dictionnaires qui proposent un éventail de définitions :

« - Effort sur soi-même que tout musulman doit accomplir contre ses passions ; il est considéré par le prophète Muhammad comme le « djihad majeur ». - Combat pour défendre le domaine de l’islam ; il est qualifié de « djihad mineur ». »

« Combat dans lequel tout musulman doit s’engager par la persuasion ou par les armes, pour que la loi divine soit appliquée au nom de l’islam. »

« Guerre sainte que tout musulman doit accomplir pour défendre ou, éventuellement, étendre le domaine de l’islam. »

Si la première donne envie de s’informer davantage sur ses tenants et aboutissants, la dernière tombe presque sous le coup de la loi.

En créant un mot dérivé par ajout d’un suffixe à un terme dont on ne maîtrise pas le sens, on réduit à néant son propre propos en l’exposant à toutes les interprétations.

Voir « le mot juste »

20 janvier 2015

Pouvoirs

« Un travailleur se trouva en désaccord avec son employeur. Ne sachant comment s’y prendre, il se confia à son épouse qui lui conseilla de consulter le chef du village ; le travailleur se rendit dans la demeure du chef du village où il découvrit que celui-ci était …son employeur. Quelque peu désappointé, sur le chemin du retour, il croisa son voisin qui lui suggéra de prendre l’avis du juge ; à l’heure des audiences, dès qu’il pût approcher celui qui rendait les sentences, il reconnut …son employeur. Il s’en fut alors à la ville ou vivait son frère ; celui-ci ne put que compatir : « Il ne te reste plus qu’à t’en remettre à Dieu, et par chance pour toi, demain, une fête religieuse sera célébrée dans toute la ville. ». Le lendemain, une procession traverse la ville ; parmi les officiants en tête du cortège, le travailleur aperçut …son employeur » ceci est un conte

L’Histoire de France apprend aux élèves qu’au Moyen-Âge, la société était constituée de trois ordres : la noblesse, l’Église et le Tiers État ; ce dernier regroupait la bourgeoisie (les marchands et les artisans) et la paysannerie (les vilains et les serfs, les uns libres et les autres pas encore). Le statut et l’influence de ces catégories sur la société a varié dans le temps.

Au XVIIIe siècle, Montesquieu distingue trois types de pouvoir : le législatif, qui émane du peuple et qui conçoit les lois, l’exécutif, qui les met en œuvre, et le judiciaire, indépendant des deux premiers, que l’on peut saisir quand elles ne sont pas appliquées.

L’expression « quatrième pouvoir » désigne les médias et la presse dont la protection des sources est en débat actuellement au parlement.

Il peut exister des alliances entre ces acteurs et des chevauchements dans leurs rôles.

Mais les relations sociales peuvent être codifiées dans un contrat ; les gouvernants sont élus par les gouvernés ; la justice est rendue par des tiers indépendants des parties en conflit ; dans le respect de l’ordre public, on peut pratiquer le culte de son choix, ou de ne pas en pratiquer ; on peut s’exprimer librement.
Ce sont cinq caractéristiques d’un état démocratique et laïque.

15 janvier 2015

Le mot juste

Quand on entend ou qu’on lit qu’un événement est présenté ainsi : « Peu avant de commettre un attentat son auteur s’était converti à l’islam puis s’était rendu en Syrie pour parfaire son instruction », il y vraiment lieu de se hérisser !

En effet, ce propos contient une contradiction interne et une erreur (mais les français sont réputés pour ne pas bien connaître la géographie) :
- en premier lieu, l’islam ne prône pas la violence,
- en second lieu, c’est en Arabie saoudite qu’est située La Mekke, dont le pèlerinage est l’un des cinq piliers de l’islam, ou alors l’objet du perfectionnement n’était pas l’instruction religieuse...

Dans ce cas, la réalité aurait gagné à être exprimée avec les mots justes : « Un jeune ayant perdu ses repères a été converti au terrorisme, et a suivi ensuite un stage de formation au métier de mercenaire ».

Les gens qui s’expriment dans les médias seraient donc bien inspirés de ne pas tenir de propos qui entretiennent voire provoquent la confusion dans l’esprit de leurs auditeurs ou lecteurs, notamment les plus jeunes.

Au XIIIe siècle, après un séjour en Syrie, Louis IX (Saint Louis), de retour en France, a jeté les fondements du Parlement et de la Sorbonne, symboles de la démocratie et de l’instruction. Autre temps, autres mœurs…

13 janvier 2015

Liberté

La France compte 66 300 000 habitants ; 30 000 d’entre eux étaient acheteurs réguliers d’un certain hebdomadaire satirique dont les rédacteurs ont été décimés le 7 janvier 2015.

Comment expliquer alors la mobilisation de millions de citoyens (participation aux manifestations, achat dudit hebdomadaire, financement de son édition…) à la suite de ce drame ?

C’est qu’ils ont ressenti que priver 0,045 % d’entre eux du plaisir de lire un magasine de leur choix constituait comme une fêlure dans un vase, pouvant se vider petit à petit de son contenu, ou se briser au coup suivant, et cesser de nourrir le bouquet qu’il contient.

C’est qu’ils ont entendu montrer, qu’hormis quelques limites définies par la loi, la liberté d’expression, une des composantes du premier terme de la devise nationale de la France, ne peut être qu’entière.

Cela doit pouvoir être facilement expliqué aux élèves, même à ceux qui ne savent pas encore faire des opérations avec trois chiffres après la virgule.

La fêlure est en passe d’être ressoudée ; amener les jeunes et les moins jeunes à comprendre les écrits et autres modes d’expression sera plus long, mais constitue un défi qu’il faut commencer à relever dès aujourd’hui.

Si vous avez manqué les mots du début, vous pouvez les retrouver ici

info portfolio


Répondre à cet article



mieux vu avec Firefox