> Relations - Presse > Rencontre entre l’ANDCIO et la FNEC-FP FO

Rencontre entre l’ANDCIO et la FNEC-FP FO

11 juin 2017, par ADAMUS Zbyslaw


L’ANDCIO entretient des relations régulières avec les organisations syndicales ; des échanges par téléphone ou par mail ainsi que des rencontres ont déjà eu lieu avec le SGEN-CFDT et le SE-UNSA. Jeudi 8 juin 2017, nous avons répondu à l’invitation de la FNEC-FP FO ; à l’issue de la réunion, nous avons décidé de publier un communiqué commun.

L’ANDCIO et la FNEC-FP FO se sont rencontrées le jeudi 8 juin 2017

Contrairement à nos habitudes, cette rencontre a débouché sur un communiqué commun compte tenu de la gravité de la situation pour les directeurs de CIO.
Le constat suivant est porté à la connaissance de tous les directeurs de CIO et à l’ensemble de la profession.

Le ministère n’a pas tenu compte des alertes formulées par la profession. Nous constatons déjà les effets pervers de la création du nouveau corps des PsyEN : remises en cause statutaires, explosion du temps de travail pour les collègues du premier degré et inégalité de traitement : un corps unique, des organisations de temps différenciées…

En particulier, le décret du 1er février 2017 et le décret du 5 mai sur l’évaluation et la carrière des Psy-EN prédit un sombre avenir pour les Directeurs de CIO.

L’absence de statut pour les directeurs de CIO, qui a toujours posé question, est aujourd’hui aggravée par la disparition de leur grade.

Contrairement à la communication ministérielle, le décret reconnaît un rôle à ces personnels sans leur accorder ni le statut ni les moyens institutionnels pour pouvoir exercer leurs missions.

Le décret emploie le terme « diriger » à plusieurs reprises, mais le responsable du CIO ne sera plus un Directeur. Il devient un psychologue de l’éducation « qui dirige le CIO ».

Imaginerait-on un changement statutaire amenant un chef d’établissement à avoir le même grade que les enseignants sur lesquels il a autorité ? C’est pourtant la situation imposée par ce décret.
C’est pourquoi une partie des collègues se pose la question de savoir dans quelles conditions ils pourront continuer à diriger un CIO.

Pour l’ANDCIO et la FNEC-FP FO, il s’agit donc d’un véritable déclassement de la fonction. Les directeurs de CIO sont dégradés. En effet, les DCIO actuels deviennent des PsyEN hors classe. Quant aux futurs PsyEN qui dirigeront un CIO, ils seront maintenus dans la classe normale, sauf s’ils sont en fin de carrière. Le décret se traduit donc par une régression.

Combien de PsyEN accepteront de le faire sans promotion de grade ?
Quant à la classe exceptionnelle, la porte est tellement étroite qu’il y aura peu d’élus.

Par ailleurs, cette dégradation pose la question de la légitimité des directeurs de CIO vis-à-vis de tous leurs partenaires internes et externes à l’Education nationale.
Le gouvernement aurait voulu accélérer la fermeture des CIO en tant que structure qu’il ne s’y serait pas pris autrement !

Nous demandons au nouveau ministre de rouvrir le dossier.

télécharger le communiqué :

ANDCIO et FNEC-FP FO

Répondre à cet article

1 Message

  • Bonjour,

    Je confirme que sur le terrain les collègues COP vivent effectivement la situation comme une injustice et que les collègues DCIO sont particulièrement amers pour ne pas dire autre chose... ayant le sentiment d’être les grands perdants et oubliés de ce nouveau corps des PsyEN. L’injustice est double puisse que c’est l’accès au grade de DCIO qui permettait d’obtenir la HC en changeant d’activité et souvent de lieu (région, département...) sachant que le pourcentage habituellement appliqué pour promouvoir les néo DCIO au grade de DCIO ne correspondait qu’à 2.41 % et non pas au 7% appliqués dans la plupart des autres corps... Sans parler du corps unique avec des indemnités différentes, etc... La coupe est bien pleine et il va falloir la boire...
    Il est particulièrement intéressant de voir suite à une rencontre avec des organismes syndicales que les habitudes changent mais ne serait-il pas temps que chacun oubli ses étiquettes, ses querelles et ses rancunes afin de défendre au mieux nos services et la profession ?

    Bien cordialement.

    LC

    repondre message



mieux vu avec Firefox